Liste des posts

Poids : quelle alternative aux régimes amaigrissants

May 3, 2018

Dans mon dernier post, je vous expliquais pour quelles raisons les régimes diététiques et amaigrissants sont-ils destructeurs et pour quelles raisons il vaut mieux les éviter.

 

Voici aujourd'hui une solution alternative à ces régimes :

 

De plus en plus nombreux nutritionnistes, diététiciennes et psychologues, s’interrogeant sur l’inefficacité de ces régimes proposent aujourd’hui une approche multifactorielle prenant en compte la composante biologique (besoins et fonctionnement d’un organisme), psychologique (l’alimentation émotionnelle) et sensorielle (restauration et respect des sensations alimentaires).

 

C’est pourquoi, plus qu’une réponse diététique, je vous propose une réponse comportementaliste.

 

  • Oublier les idées reçues :

Oublier tous les grands dogmes des régimes et sortir des processus de contrôle mental qui nous font manger avec la tête : ce que la tête nous dit (même si on a envie d'autre chose), quand la tête le dit (parce qu'on le lui a appris), ce qui ne correspond pas forcément (et rarement, dans ces cas là) à nos besoins physiologiques.

 

  • Réapprendre à écouter son corps : faim, rassasiement, satiété

Que se passe-t-il si on nourrit un corps qui n’a pas faim, même avec de la salade ? Il n’a pas faim, il n’a donc pas de besoin, il stocke les calories ingérées, même celles de la salade. Par contre un organisme qui a faim exprime des besoins, nous devons le nourrir. Et nous devons également le respecter lorsqu’il n’a plus faim, lorsqu’il est rassasié. C’est-à-dire nous arrêter de manger…Pour cela il faut apprendre ou réapprendre à reconnaître ses sensations alimentaires et leur manière de s’exprimer, différente chez chacun de nous.

 

  • Déguster

Lorsqu'on mange en se remplissant, nos sens ne sont pas assouvis et en demandent encore et encore dans l'espoir d'être assouvis... ce qui arrive rarement. Lorsqu'on déguste, la vue, l'odorat, le goût et même le touché et l'ouïe sont pleinement sollicités et ainsi sont vite saturés par les arômes, textures, bruits que l'aliment procure. Le rassasiement intervient alors beaucoup plus rapidement.

 

  • Faire la paix avec ses émotions :

La plupart d’entre nous régissons à des émotions, négatives ou positives par l’alimentation. Cela est normal ! La différence entre un individu régulé (qui a un poids stable) et un individu non régulé (mangeur émotionnel) est que le premier accepte son émotion, accepte son comportement alimentaire, et attendra d’avoir faim pour manger de nouveau. Son excès n'aura donc aucune incidence sur son poids. Le mangeur émotionnel, culpabilisera d’avoir mangé et mangera de nouveau en réponse à cette émotion négative secondaire ce qui entrainera une culpabilité, augmentera la dévalorisation de soi … … …

 

Voici donc en quelques mots quelques pistes comportementales pouvant répondre au souhait de perte de poids.

 

Julie Demarquez

Naturopathe, nutritionniste comportementaliste

contact

 

 

Please reload

Please reload

Catégories
Please reload

© 2013 by Julie Demarquez

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now