Liste des posts

La vérité sur les régimes

April 5, 2018

Mars est passé, le printemps est là, les envies de remise en forme, de perte de poids et de régimes aussi.

 

- Je suis  totalement en accord avec ce premier point et le printemps est un moment idéal pour nettoyer son organisme.

- Bien qu’il soit toujours intéressant de veiller à ne pas se laisser aller, ce deuxième point me parait plus discutable : êtes-vous sûr d’en avoir vraiment besoin, ne cédez-vous pas juste à la pression des magazines et programmes TV ?

- Par contre, je ne vous suis absolument plus en ce qui concerne la méthode « régimes ».

 

Voici pourquoi :

 

1-Aucun régime n’est efficace à long terme :

 

Tout contrôle ou restriction engendre une frustration, c’est aussi vrai en matière d’alimentation. Si tous les régimes ou les épisodes de contrôle (on fait « juste » attention…) sont efficaces à court terme, dans 90 % des cas, l’efficacité d’un régime amaigrissant ne dépasse pas 3 ans, quel que soit le type de régime. En réalité la frustration qu’ils suscitent, entraîne inévitablement à un moment donné, une perte de contrôle et une reprise alimentaire plus ou moins compulsive, avec toute la chaîne des émotions négatives qui s’ensuit : culpabilité, dévalorisation de soi, colère… entraînant une réponse alimentaire à ces émotions négatives et c’est le cercle vicieux… Très peu de personnes sont capables de tenir sur du long terme le contrôle de leurs apports alimentaires et à quel coût sur le plan psychologique, social !

 

2- A long terme, les régimes font même grossir :

 

De plus, la reprise de poids est généralement supérieure au poids d’origine, c’est ce que l’on appelle le phénomène du yoyo (perte de masse musculaire et reprise de masse grasse ce qui engendre une reprise de poids supérieur au poids initial). Ce phénomène a pour conséquence, d’augmenter au fil des années le poids d’équilibre (= poids physiologique). C’est la raison pour laquelle il devient de plus en plus difficile au court du temps de revenir à notre poids de jeunesse… à moins d’un régime très restrictif… vous savez maintenant ce que j’en pense… il ne ferait qu’empirer le problème.

 

3- Les régimes entraînent des complications médicales :

 

La plupart des régimes, même les plus « équilibrés » par leur diversité mais (« seulement ») hypocaloriques, engendrent des carences, car les micronutriments nécessaires à l’organisme ne sont pas apportés en quantité suffisante. Par ailleurs, savez-vous que les régimes dégradent votre état de santé ? Le régime DUKAN par exemple qui est très en vogue actuellement, entraîne une fonte musculaire (on perd du muscle, pas du gras et cela malgré la grande quantité de protéines ingérées…). Il est hyper acidifiant ce qui abîme les reins et le foie qui sont trop fortement sollicités. Il entraine un dégout des protéines et de la viande et beaucoup plus grave, entraîne de graves problèmes psychologiques avec des compulsions alimentaires…

 

4- Les régimes engendrent des troubles psychopathologiques :

 

Par le contrôle mental qu’ils nécessitent, tous les régimes peuvent être sources de troubles du comportement alimentaire (anorexie, boulimie) et autres troubles psychopathologiques. Les personnes en viennent à manger uniquement avec leur tête (il faut manger tel aliment autorisé et bannir celui-ci, interdit, mais qui pourtant me fait très envi, je ne dois pas sauter de repas…)  et non plus en fonction de leurs sensations (j’ai faim, je mange, je n’ai plus faim, j’arrête de manger).

 

Voici donc les raisons pour lesquelles je déconseille vivement de vous mettre au régime, ni même de faire attention (le processus mental est le même...).

Dans un prochain post, les alternative que je propose...

 

Please reload

Please reload

Catégories
Please reload

© 2013 by Julie Demarquez

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now